10.09 – the man on the bridge

« Traduction des shippermoments de The Man On The Bridge. par webbfanfloBonsoir à tous et bienvenue, voici l’épisode 9 de la saison 10. Je dois dire qu’à part la preview de la semaine dernière, je n’ai pas vu de pub pour l’épisode de ce soir. Beaucoup de pub pour CSI, Without a Trace, Joan of Arcadia… toute la semaine mais pas une seule pour JAG.

Apparemment Harm et Mac vont travailler avec le FBI, bien sur il y aura une partie « pendant ce temps, au JAG ».
J’avoue aussi ne pas être trop regardante sur celui-là en attendant l’épisode de Noël qui promet un maximum de shipper.

L’épisode commence avec un policier du comté du Maryland, Etat de Washington, contrôlant une voiture abandonnée sur un pont. D’après le permis de conduire, la voiture appartient au Commandant Adam Kohler (AK), travaillant sur les armes biologiques, comme l’anthrax, dans un laboratoire de recherche naval.

Harm et Mac arrivent sur la « scène du crime » et rencontrent l’agent Benton (AB) du FBI, qui pense qu’AK a pu être tué, kidnappé ou est passé à l’ennemi. Ou a sauté du pont.

« Ah, il y a de l’amour dans l’air », dit Mac alors qu’Harm et AB discutent de problèmes légaux. Harm évoque le fait qu’AK aurait pu passer par dessus bord après un accident de voiture, ce qui expliquerait les dégâts sur la voiture. AB est persuadé qu’il faut chercher un complot terroriste.

Mac et Harm font leur rapport à Cresswell. Puis GC assigne à Bud l’affaire d’une marine qui demande à participer à une compétition masculine de boxe. Pas besoin de dire qu’on ne détaillera pas cette histoire.

Harm et Mac démarrent l’enquête. Un premier témoin leur dit qu’AK était peut-être dépressif. En effet, AK avait eu une relation avec une collègue « du bureau d’à-côté ». Ce qui amène un regard ironique de Mac. La femme en question s’est mariée avec un autre homme après leur rupture. Elle aussi pense à une dépression/tendance suicidaire et parle de précédents familiaux.

Harm et Mac sont au JAG et travaillent sur des vidéos de sécurité ; C’est vraiment sympa de les voir travailler ensemble, très proches. Ils discutent des différentes théories et des signes de tendance suicidaire. Mac dit : « incapacité à maintenir une relation », « ça pourrait correspondre à chacun de nous deux » répond Harm., et est récompensé par une expression étrange de Mac.

Ils rendent visite à la sœur d’AK, Sarah. Un nom qui semble avoir une grande importance dans toute l’œuvre de DPB.

Maintenant, on voit l’enquête de Bud à propos de la boxe. Vous savez, non seulement, je suis fatiguée de voir Bud, mais je déteste la boxe en général.

QG de JAG, AB révèle à Mac et Harm une information : AK a eu récemment une dispute avec un certain O’Brien, qui une fois interrogé, dit qu’il n’a rien à cacher.

Mac et Harm sont dans le bureau de ce dernier, elle lui apporte un café et ils parlent de l’affaire AK. AB arrive avec de nouvelles infos récupérées sur le disque dur d’AK, à propos d’armes biologiques. AB insinue qu’AK travaillait là-dessus pour quelqu’un d’autre que la Navy. On découvre que ce sont en fait des vieux dossiers de son père.

Le père d’AK s’est suicidé, et AK enquêtait sur sa mort, en essayant de faire exhumer le corps. Il pensait que le gouvernement américain était responsable. Harm, Mac et AB vont chercher l’aide de la CIA, non pas Clay, mais un autre agent, Olin, retraité de la CIA et qui connaissait le père d’AK.

Croyez-le ou non mais GC et le sergent boxeur vont se rencontrer en match pour le fun. Vous savez il y a eu ce vieil épisode de la série Major Dad, ou ils disaient à propos d’un tournoi de billard que c’est contre les règles pour un soldat de jouer contre un officier. Et maintenant GC et le sergent se tapent dessus.

Le manuel d’assassinat de la CIA est rappelé à notre bon souvenir, quand nos enquêteurs essaient de savoir si le père d’AK a été éliminé ou non. Ils vont revoir Olin. Mac et Harm l’accusent d’avoir poussé AK hors de la route, il nie. Il dit à Harm qu’il ne donnera ses empreintes que s’il en est sommé par le tribunal. « Vous etes un JAG, c’est votre job, non ? », leur dit-il.

15 minutes. C’est ce qu’il reste. On peut finir ça vite et avoir la preview quand vous voulez, merci.

Harm et Mac regardent de vieilles vidéos de famille des années 70 des Kohler. Harm se rappelle qu’il avait à peu près le même age quand l’avion de son père s’est crashé et qu’il sait ce que c’est que de vouloir des réponses. Mac et lui parlent très calmement et gentiment, totalement à l’aise et en accord. J’aimerais juste des conversions plus longues et encore plus personnelles.

Les vidéos de surveillance les ramènent à leurs premiers témoins, le chercheur du labo et sa femme. Harm accuse la femme d’avoir été un agent du KGB au début des années 70. AB déclare qu’ils peuvent arrêter cet homme pour le meurtre d’AK et Mac regarde Harm en sachant que ce dernier n’est pas convaincu.

Sur le pont, on assiste à une scène entre le chercheur et AK. AK lui révèle comment il a mis en scène sa propre mort pour obliger la police à s’intéresser à la mort de son père. AK dit au chercheur : « Tu as tué mon père. Avoue-le. » Il le fait.

Harm et Mac arrivent avec AB, et arrêtent le chercheur : ils écoutaient la conversation grâce à un micro. AK est soulagé : « après 32 ans de recherche, trouver la réponse fait du bien. » Harm acquiesce « je sais ». Mac lui sourit. Bonne scène de fin.

REACTION : Sympa de les voir travailler ensemble. C’était aussi sympa que la partie « boxe » n’ait pas pris trop de place dans l’épisode. J’aurais aimé encore plus de taquineries et discussions tendres entre les scènes sérieuses. J’ai aussi apprécié qu’il n’y ait pas eu de scènes de tribunal, parce que c’est souvent ennuyeux.

PREVIEWS : Enfin ! L’accident de Mac. Flash de vieilles scènes : Clay à l’hôpital, etc. Harm sous le porche d’Hail and Farewell : « J’en ai assez de regarder votre vie depuis l’extérieur. Je veux y participer » .La voix de Mac (pas forcément en réponse à la phrase d’Harm) « Je ne peux pas le faire ». Et puis un flash : le baiser d’Answered Prayers. La voix-off parle de reves de Mac. On entend la voix du psy : « pourquoi choisissez-vous toujours d’etre seule ? ». En tout cas, la preview a répondu à mes attentes. Ne partez pas, l’amour est à l’horizon « 

4469 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*