10.10 – the four percent solution – shippermoments

« Traduction par webbfanflo

Bonsoir à tous. Voici l’épisode 10 de la saison 10. On est déjà presque à mi-saison.
J’ai vu Alicia listée dans le casting. Pour les gens qui ne le savent pas, Alicia Montes est une femme qu’Harm a rencontrée en travaillant sur une affaire en début de saison. Les spoilers de l’été avaient indiqué qu’elle allait prendre une part inquiétante à sa vie privée, mais jusqu’ici rien de cela n’est arrivé. Elle n’a pas été mentionnée ou alors à peine et en passant, et encore moins vue depuis cet épisode 3 de la saison 10. Donc on verra ce soir où et comment elle intervient.

J’avoue être impatiente de voir Clay, ce qui arrivera à mon avis seulement en flash-back

Et non je ne connais toujours pas l’origine du titre, sinon que quelqu’un a dit que c’était lié à Shakespeare.

Allons-y :
Mac sur la route, dans sa voiture, écoute la radio et répond agacée à l’animateur d’un programme parlant de la célébration de Noël, de ne pas espérer trop de choses… : « oh, arrête ça ! » et éteint la radio. Cela la distrait assez pour crasher sa voiture contre un arbre dans la nuit humide.
Le lieu indiqué : Hillwood, Virginie. J’ai pourtant vécu les trois-quarts de ma vie dans les environs de Washington DC et ce nom ne me dit rien mais bon quelques fois DB n’est pas très bon en géographie.
La police et le SAMU arrivent. Elle est en uniforme, ils lui mettent une minerve. Ses souvenirs de séance avec la thérapiste se mélangent avec la réalité et les infirmiers autour d’elle, jusqu’à ce que le flash-back prenne le dessus.

2 mois plus tôt : elle arrive au cabinet du Dr McCool (vue dans Take it like a man), et lui demande une ordonnance pour des somnifères. Le dr. demande si quelque chose la perturbe et refuse de prescrire les médicaments sans parler plus longtemps avec Mac.

Flash-back de Turner demandant à Mac comment elle gère la situation Clay et ils se disputent plus ou moins sur le rôle que Turner a eu dans cette histoire. Chez le Dr, Mac utilise le pseudo « John » pour parler de Clay, et l’appelle son petit ami plusieurs fois. Elle explique qu’il a fait semblant de mourir. Le Dr appelle cela « tromperie ». Le Dr demande si elle l’aimait et mac répond « J’y travaillais ». Flash-back à Hawaï, où l’on voit Mrs. Webb lui dire qu’elle a identifié le corps. C’est visiblement la première fois qu’elles se rencontrent. « Je suis contente que vous soyez là ; vous aviez beaucoup d’importance pour mon fils et il vous aimait mais il est temps de le laisser partir en paix. » Mac dit au Dr que Porter Webb était au courant du secret et détaille les autres mensonges de Clay, avant sa « mort » il l’avait déjà trompée en disant qu’il partait en Allemagne. Mac dit qu’elle aurait souhaité qu’il meure pour de vrai. Cela me conduit à penser que toute chance de réconciliation est minuscule.

Mac s’impatiente, part et revient. Elle a besoin des somnifères, et réalise qu’elle va devoir parler pour les obtenir.

Temps présent : Mac dans l’ambulance appelle Harm. C’est à peine audible mais je me base sur les spoilers et mes espérances.

Le bureau du Dr : Elles parlent de deuil, comment Mac a vécu l’annonce de la mort de Clay. Le Dr lui demande si elle pleure cette relation perdue, « j’étais si triste d’être débarrassée de ce salaud » répond Mac. Le Dr lui dit qu’on peut aussi pleurer sur des souvenirs.

Mac lui raconte la mort de Dalton. Elles parlent aussi de la boisson, de la façon dont Clay buvait devant elle. Première mention de Harm. Le Dr lui demande si elle parle de choses intimes avec lui. « Sans fin » soupire Mac. Elle dit qu’Harm lui avait rappelé que Clay avait menti. « Je ne veux pas parler d’Harm » déclare Mac. « Hé bien si vous n’avez plus rien à dire, vous pouvez partir ». Mac lui dit alors qu’elle s’assoit seule dans le noir chez elle, n’allumant même plus les lumières en soirées. Elle ne dort plus depuis 4 jours.

Le Dr lui demande si quelqu’un d’autre a déjà vécu dans cet appartement. « Seulement l’homme que j’ai presque épousé ». Elle veut dire Mic. Le Dr lui demande si Clay a déjà vécu chez elle, si ils avaient parlé de mariage… Veut-elle des enfants ? « Bien sur ». « Mais maintenant l’idée semble moins réalisable ? » Mac ne veut pas parler de cela. Le Dr lui demande d’en parler là où elle se sent en sécurité. « Pas ici, alors » (elle parle du bâtiment). Elle lui révèle l’histoire de la chirurgie. Flash-back chez le médecin après la chirurgie lui disant qu’il y a moins de 5% de chance qu’elle puisse un jour concevoir. OK-voilà les 4% du titre. Le Dr demande à Mac si elle revient juste d’un examen. Oui, lui dit Mac. « Avez-vous abandonné l’idée d’avoir un enfant ? », elles échangent plusieurs phrases et Mac dit finalement : « Je suis infertile. Je pense à adopter un chat. »

En attendant mon petit cœur de shipper bat en pensant au baby deal, aux 4% et j’ai hâte de voir Harm entrer en scène.

Temps présent : Le téléphone d’Harm sonne à son bureau. Il apprend la nouvelle. Regard de panique et de consternation.

Retour au bureau de la psy, Mac parle du passé, des choses qu’elle a faites et celles qu’elle n’a pas faites. Elle regrette d’avoir attendu trop longtemps pour avoir un enfant. Avec la bonne personne. Le Dr prononce le nom de Dalton et Mac dit alors avec aucun de ceux-là. « C’est difficile de parler de ma vie sans mentionner Harm ». « Etes-vous liés ? » « De façons que vous ne pouvez imaginer. Nous tournons autour d’une relation intime depuis 8 ans. » « Est-il l’homme que vous attendez ? Qu’est-ce qui vous sépare alors ? » « Moi, lui » admet Mac. « Avez-vous envisagé d’avoir un enfant avec Harm ? ». Mac lui parle alors du baby deal. « Une roue de secours » répond le Dr et elle essaie de la faire parler du délai des 5 ans. « Avez-vous parlé à Harm du problème de l’infertilité ? »

Flash-back au dîner d’AJ et une scène qu’on n’a pas vu dans Hail and Farewell. Sous le porche : « A quoi pensez-vous ? » dit Harm après que Mac lui ait exposé le problème. Harm lui dit que cela ne change pas sa promesse, qu’il y a d’autres façons d’avoir un enfant et dit que la façon lui importe peut du moment que cela se passe entre eux deux. « Je suis fatiguée de vous regarder vivre, je veux y participer », insiste-t-il. « Je ne peux pas » lui répond-elle. Mac explique au Dr que c’était trop tôt après la nouvelle de la mort de Clay et qu’elle avait l’impression qu’Harm essayait juste de remplacer le vide laissé par Mattie.

Flash-back au dîner : Harm dit à Mac qu’il va bien même si Mattie part et que Clay est mort, mais qu’il se concentre sur l’état de Mac pour l’instant, pas sur ses propres sentiments. « Votre air lorsque vous parliez de lui va me manquer. Vous vous sentiez bien avec lui et c’est bien plus que ce que j’ai jamais pu faire. » Il lui prend la main, lui dit qu’il ne veut pas lui mettre la pression, qu’il verra bien comment les choses vont se tasser. Le Dr demande à Mac ce qu’ils ont fait ensuite et Mac répond qu’elle n’était pas prête et qu’Harm l’a laissée respirer. « Etait-ce ce que vous vouliez ? » « Pas vraiment », admet Mac.

Le Dr l’aide à comprendre qu’elle est toujours allée vers Harm quand ses autres relations échouaient, la conversation se tourne vers l’alcoolisme de son père et le sien. Le Dr refuse alors de prescrire des médicaments à une ex-dépendante. « Pourquoi choisissez-vous toujours d’être seule ? » dit-elle alors que Mac s’en va. Mac tombe en pleurs et revient. « Que ressentez-vous ? » « Beaucoup plus de choses que je ne le voulais ». « C’est de la tristesse, du deuil ».

Harm est en route pour l’hôpital.

Mac dit au Dr que c’est une belle journée et s’inquiète d’avoir fait rater au Dr le concert de piano de sa fille. « Vous avez juste besoin de savoir ce que vous ressentez. » « Cela devient de plus en plus clair. J’ai toujours voulu porter un enfant. L’élever ce n’est pas assez. » Mac parle au Dr d’Harriet, qui a 2 enfants et attend encore des jumeaux, et comment elle adore être enceinte. Elle a l’impression de collaborer avec Dieu. Harriet a montré à Mac des échographies des jumeaux et ils avaient l’air d’être en train de prier. « Je n’ai jamais rien crée, et maintenant cette possibilité n’est plus ». C’est théorique, lui rappelle le Dr. « Vous devez jouer au loto, alors » répond Mac. Le Dr dit à mac de suivre les suggestions d’Harm, et qu’une grossesse peut toujours arriver.

« C’est trop tard » dit Mac, et là flash-back : Mac frappe à la porte d’Harm, et Alicia ouvre. Trop tard. Mac déduit qu’Harm fait la cuisine pour une autre femme et ne veut pas parler. Le Dr rappelle à Mac que rien ne prouve qu’Harm a couché avec cette femme. « C’était hier soir. Harm a repris sa vie » dit Mac. « C’est la 2ème fois que je frappe à sa porte et c’est trop tard. Il a avancé». « Alors rattrappez-le. ». Elles reparlent de la tromperie de Clay et de ses raisons pour l’avoir trahie. « Peut-être qu’il a sacrifié votre relation pour une bonne cause. » « Je ne le reverrai plus jamais ». « En tous cas vous reverrez Harm ». « C’est trop tard » reprend Mac. Le Dr lui dit qu’il lui reste 4% de chance, qu’elle doit poursuivre ce qu’elle désire et rester positive.

Présent : Harm cherche Mac dans l’hôpital. Il la trouve. Lui demande ce qui s’est passé. « Je ne faisais pas attention et j’ai pris un virage trop vite. » « Je suis désolé, Mac ». « Comment l’avez-vous su ? » « Vous répétiez mon nom et les infirmiers ont trouvé mon numéro et m’ont appelé ». Entre un médecin qui s’adresse à Harm : « Vous etes de la famille ? » « Un ami ». Mac dit que sa voiture est détruite et qu’elle n’aurait pas du survivre. « Joyeux Noël » dit le médecin.

Harm dit à Mac qu’il reste à son chevet cette nuit. « Etes-vous déjà allé au mur ? » « Ce sera pour l’année prochaine ». « Je vous ai repoussé », c’est vrai répond Harm., « mais vous deviez réfléchir à pas mal de choses et je le comprends ». Il lui prend la main et lui dit que rien n’a changé, qu’il est toujours là, qu’elle est vivante et qu’ils doivent se réjouir de cela. « Vous savez ce qui est mieux ? Nous sommes tous les deux vivants. » Et le générique de fin arrive avec comme musique de fond Oh Come All Ye Faithfull, et gros plan sur leurs mains jointes.

Je suis convaincue que la foi –la chanson choisie- est importante et signifie quelque chose ici.
Tout comme inviter ceux qui croient en Harm et Mac (comme moi), de s’accrocher.

La pause Kleenex.

Ok je suis de retour mais reniflant et tellement captivée par les possibilités futures. Si JAG s’arrête cette année (et même si JAG s’arrête l’année prochaine), c’est ici que tout commence. On a vu Mac ouvrir son cœur à la possibilité d’une relation entre harm et elle. La vitesse de résolution de cette histoire dépend du nombre d’épisodes qu’il nous reste (14 cette année ou 14 + les 24 de l’année prochaine). L’amour était vraiment visible ce soir.

Pas de previews, et je n’ai aucune idée de la date du prochain épisode. Mais nous sommes bien partis. Je vous dis à la prochaine et peut importe quand cela sera. Joyeux Noël ! En tous cas nous avons eu notre cadeau. D’ailleurs je vais envoyer à DPB un énorme merci tout de suite.

Sinon, je sais que je n’ai pas rendu justice à toute la conversation Mac-psy., parce que le contenu était très large, mais j’en ai rendu l’essentiel, et puis c’était il y a 2 mois et le plus important, c’est ce qui arrive entre Harm et Mac au présent. « 

4836 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*