10.14 – Fit for duty

« Bonsoir à tous, voici l’épisode 14 de la saison 10.

Si cette année comporte autant d’épisodes que l’année dernière, il en reste donc encore 8 après ce soir. 2 dans les 2 prochaines semaines, les 3 que nous avons habituellement en mars. Cela nous donne seulement 3 pendant les 8 longues semaines d’avril et mai.

La seule chose que je sais en ce qui concerne l’épisode de ce soir, c’est que Harm et Mac ne partagent que très peu voire aucun temps d’écran. Autant dire que je resterai assise les bras croisés. J’ai aussi entendu dire que certaines scènes mignonnes de l’épisode de la semaine dernière Heart of Darkness n’avaient pas été gardées au montage. Je n’ai aucune idée du pourquoi DB a fait cela. Le JAG que nous connaissions approche de sa fin. Maintenant je ne vois pas quel mal il y aurait à monter des scènes tendres et intimes entre les deux héros. Même si c’est seulement pour les laisser redevenir de bons amis. Ce n’est pas naturel pour deux personnes qui se connaissent depuis 10 ans et qui sont cote à cote des heures entières de ne parler que de boulot.

Bon maintenant que j’en ai fini avec les commentaires et les plaintes diverses, la scène d’ouverture : un combat en Afghanistan se termine par la mort du soldat Kilpatrick.

On se retrouve dans les bureaux du JAG, où le général Cresswell (GC) explique à Harm et Mac que le psychiatre de la Navy qui avait examiné Kilpatrick quelques jours avant sa mort l’avait déclaré apte au combat.

Harm et Mac vont à Quantico pour parler avec des gens de l’unité de Kilpatrick. Un homme leur dit que Kilpatrick se sentait bien jusqu’à ce que la psy, le commandant Maron, le traite. Cette psy se trouve maintenant à Norfolk, et Harm et Mac s’y rendent.

Mais la scène suivante nous renvoie au JAG où Bud travaille sur l’affaire d’un commandant qui a refusé d’abandonner le commandement de son navire.

Je révise mon jugement à propos d’Harm et Mac. Ils travaillent ensemble. Même s’ils pourraient être 2 étrangers à ce niveau de l’épisode, au moins ils travaillent ensemble. Ils rencontrent le commandant Maron (CM), qui se défend de toute erreur dans son travail de psy. OK, c’est presque mignon : ils parlent en marchant, à propos de boulot, d’accord, mais on ressent un brin de connexion entre eux. Mac croit que CM cache quelque chose, et dit à Harm de lui épargner les blablas freudiens. C’est peut-être une allusion à son expérience avec l’analyse psy de The 4%.

Harm et Mac parlent ensemble assis à la grande table de conférence au JAG. Mac lui dit que si on envoie suffisamment de psys sur le front, tous les soldats vont se mettre à penser qu’ils ont besoin d’être soignés. Harm lui rappelle que ce n’est pas si facile de regarder l’ennemi, un être humain, dans les yeux et d’appuyer sur la gâchette. « Eh bien, nous, nous avons déjà du tuer à bout portant et nous nous portons bien », lui répond-elle. Il lève les sourcils et alors elle ajoute « peut-être que je ne peux parler que de mon cas ». Ils se lisent à haute voix le rapport du traitement psy qu’a reçu Kilpatrick, et décident d’aller voir le commandant de l’unité de Kilpatrick. Harm dit à Mac d’y aller seule car lui a une autre idée.

Harm va voir une amie de Jordan. Cette amie voulait ouvrir un cabinet avec Jordan mais celle-ci est morte. Harm lui dit que Jordan lui manque encore. Pendant ce temps Mac questionne le commandant d’unité qui lui dit que la psy n’aurait jamais du renvoyer Kilpatrick au combat, et Mac le regarde avec insistance. Encore une fois en pensant peut-être à sa propre expérience.

Harm et Mac vont voir GC, qui leur parle de sa propre expérience. Mac veut continuer l’enquête, Harm pense qu’il n’a pas matière à procès. Ils étudient encore plus de notes de CM sur Kilpatrick. Mac pense qu’il y a eu négligence. Harm répond que c’est de la frustration. Vient le temps du procès.

Harm défend CM, Mac est l’avocat de l’accusation, et les scènes de procès commencent. Bien sur, Harm fait une déclaration convaincante lorsqu’il contre-interroge l’amie de Jordan qui témoignait en faveur de la thèse de Mac. Ils ont ensuite une confrontation serrée à propos d’une objection mais rien d’inhabituel puisqu’ils s’affrontent.

Harm et l’amie de Jordan parlent et flirtent un peu, en mentionnant leur relation personnelle. J’aurais tendance à penser qu’on veut nous monter qu’ils sont restés en contact depuis la mort de Jordan, bien qu’il n’y ait aucune preuve de cela. Harm la fait témoigner de nouveau, mais cette fois en faveur de la défense. Mac semble être perturbée par ses pensées tandis qu’elle écoute le témoignage. Harm fait témoigner l’accusée, et Mac a toujours l’air préoccupé et même exaspéré au moment où elle objecte, mais on apprend alors que CM elle-même est stressée et a des problèmes. CM est déclarée coupable par le jury mais GC refuse de prononcer une sentence pour le moment en attendant qu’elle soit traitée pour son stress. Harm félicite Mac d’avoir gagné. Puis Harm sort, accompagné par Inez, l’amie de Jordan, et Mac juste derrière. Inez dit à Harm qu’il pourrait la remercier convenablement en l’invitant à dîner, qu’elle a déjà choisi le restaurant, mais Harm se penche vers Mac et lui demande de se joindre à eux. Elle décline poliment. Tiens, je me demande vraiment pourquoi. 3ème roue du carrosse, ça vous dit quelque chose ? Ou alors stupide male en action. Mon dieu !

REACTION : Celui qui a dit qu’ils ne seraient pas ensemble pour cet épisode s’est trompé, ou alors j’ai mal lu ou quelque chose comme ça donc l’épisode était correct vu que je m’attendais à ce qu’ils soient séparés. La fin avec Harm qui va dîner avec la blonde est très répétitif Tu parles d’un déjà vu. Je crois qu’il ne lui serait jamais venu à l’idée d’inviter Mac avant qu’Inez ne s’impose.

BANDE – ANNONCE : Cet épisode sera par contre vraiment sans scène Harm-Mac, à priori, à moins qu’on les voit ensemble avant qu’ils ne partent pour leurs affaires respectives. Harm est dans un avion de chasse, et tire sur un autre avion qui s’avère ne pas être ennemi, pendant que Mac rencontre le nouvel avocat qui va joindre le JAG, le lieutenant Grégory Vuckovic, dont je viens probablement d’écorcher le nom. Mais je sais qu’on l’appelle Vic. Il n’est pas mal à regarder et bien sur il arrive à point nommé pour le départ de DJE. On verra ou cela nous mènera. « 

4312 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*