10.18 – Death at the mosquee – Shippermoments par Pat Steiner

« Bonsoir à tous et bienvenue, voici l’épisode 18 de la saison 10.

Encore une fois, veuillez m’excuser pour avoir mis en ligne ce résumé si tard. J’ai des affaires de famille et vu la façon dont est JAG en ce moment, sans aucune interaction Harm-Mac valable de mention, cela me ne semblait pas urgent de le faire.

Je sais, d’après certains spoilers déjà postés, qu’il n’y a qu’une seule scène Harm-Mac, donc je passerai en vitesse sur cet épisode pour voir ce qui se passe. Et la semaine prochaine je serai là comme d’habitude à moins que quelque chose ne survienne.

Bon, on y va :
La scène d’ouverture nous montre une scène de fusillade en Irak entre des Marines et des snippers, et se termine par la mort d’un civil.

De retour au JAG, Vic est sur le point d’entrer dans le bureau de Cresswell (GC) mais il est intercepté par Jen qui le « réarrange » un petit peu. Tout comme nous femmes faisons le nœud de cravate de nos maris quand ils ne savent pas le faire. Vic l’appelle « bébé », elle le reprend ; « Officier Coates, mais mes amis m’appellent Jen. ». « Les miens m’appellent Vic », lui répond-il. Cet homme est incorrigible mais tellement mignon !!

GC lui donne l’affaire de la fusillade irakienne [Note : un marine a abattu un irakien qui paraissait non armé au vu de la vidéo de la scène qu’a tourné un journaliste, vidéo qui a fait le tour des médias américains]. Vic est d’avis que le marine n’a pas une chance, et GC lui dit que ce sera à lui de s’assurer du contraire : Vic défendra le marine. Le journaliste, nommé Brad, est le seul témoin visuel.

Changement de scène : l’hôpital, où Harm fait les cents pas. Le docteur veut parler au père de Mattie, qui a disparu. Le médecin indique que les derniers tests cliniques laissent de l’espoir.

Vic conduit son enquête en Irak.

Mac vient juste de rentrer de San Diego, et est accueillie par Jen qui lui demande comment c’était et si « Vic s’est bien comporté ». Mac l’interroge, et Jen répond « il est mignon mais ce n’est pas votre type. » « Pas du tout », lui dit Mac, qui rentre dans le bureau de GC. Celui-ci lui demande si elle pourrait venir chez lui afin de lui parler ainsi qu’à sa femme. GC demande ensuite à Mac si elle a des nouvelles d’Harm, elle dit que non, elle tombe à chaque fois sur sa messagerie. GC lui dit qu’Harm peut prendre le temps dont il a besoin .

Vic est en Irak et nous n’avons pas besoin de détailler ce qu’il fait, bien que je pense qu’il est très bon dans son enquête, et qu’on ne peut questionner son engagement et sa préoccupation.

Mac est à la maison de GC et lui et sa femme lui parlent de l’insatisfaction de leur fille Cammie vis-à-vis de ses études à l’académie navale et de ses doutes sur son potentiel dans la marine. J’aimerais qu’Harm puisse la voir en ce moment, en civil, ses cheveux lâchés, elle est très belle. Mac accepte de parler à Cammie.

Vic conduit les procédures de procès. Il a vraiment l’air mignon dans son treillis.

Et voilà enfin la scène Harm-Mac. Attention gardez bien en mémoire, parce que DB a tendance à avoir des problèmes de géographie, qu’elle a conduit pendant à peu près 6 heures pour le rejoindre. « Désolé de venir sans en avoir été invitée, mais j’avais besoin de savoir comment vous alliez. » lui dit-elle. Harm « Je m’accroche. Je voulais être là si… quand elle se réveillera. » Mac : « Le général a dit de prendre autant de temps que nécessaire. Pourquoi n’avez vous répondu à aucun de mes appels depuis mon retour ? » H : « Parce que vous alliez me poser des questions. Et je ne peux pas répondre et m’avouer des choses que je ne veux pas entendre. »M : « Les amis sont faits pour ça. » Ils s’assoient cote à cote. H : « c’est ça mon problème ».M (très tendrement) : « vous avez l’air épuisé. » Ils parlent de Tom et des problèmes de tutelle. M : « y a-t-il quelque chose que je peux faire ? » H : « Vous faites des miracles ? » Mac pose la main sur son dos : « Allez prendre du repos et laissez-moi avec elle. » Harm met sa main sur ses yeux : « Non, Mac, non, ne faites pas ça. » Elle retire sa main comme si elle avait touché un plat brûlant. « Dites-moi quand vous aurez besoin de moi. » Il acquiesce. La figure de Mac exprime la peine, mais elle essaie de comprendre. Après tout elle lui a déjà une fois demandé de respecter son intimité et de lui laisser du temps, maintenant il fait de même.

Cammie se confie à Mac, et celle-ci la rassure en lui disant qu’elle ne se laisse pas rabaisser à cause de son sexe, qu’elle a fait aussi des millions d’erreurs mais qu’elle se rattrape et recommence à zéro à chaque fois. Cammie lui raconte une mauvaise expérience récente avec un gradé, puis parle de Mikey et de la façon dont ses parents à elle se sont rencontrés et mariés très jeune, sa mère ayant à peine 18 ans, et demande à Mac si elle a jamais aimé au premier coup d’œil comme ça. Mac répond que non, et moi je trouve ça assez triste.

Harm court les rues à la recherche de Tom et le trouve en état d’ébriété. « Elle est morte, hein ? » demande Tom. Harm lui répond qu’il y a toujours de l’espoir, et qu’il faudra pendre des décisions. Harm refuse de lui laisser prendre le volant dans son état.

GC et Mac discutent de la position de Cammie et ont une discussion franche, qui ne fait pas dans le détail. Mac a l’air de savoir jusqu’à quel point elle peut être franche avec lui, et où s’arrêter.

Vic innocente son client et reçoit un nouvel ordre de mission pour être assigné temporairement au commandement américain en Irak en tant JAG conseil sur les règles d’engagements.

Cammie parle avec sa mère. J’imagine que si nous avons une saison l’année prochaine, on verra plus la famille Cresswell. Cammie accepte de rester à l’académie et d’essayer. Quand elle était avec Mikey (dont je ne suis pas une fan), je ne l’aimais pas. Maintenant, et particulièrement quand elle est avec Mac, je pourrais l’aimer un peu.

Vic est en pleine action, car son unité est attaquée pendant qu’elle vérifiait et nettoyait un bâtiment. Le fameux journaliste en question reste avec eux, filme la bataille et Vic détruit la bande vidéo après que la marine accusé plus tôt a sauvé la vie du journaliste. Ne voulant laisser aucun doute sur l’innocence de son ex-client.

FIN

REACTION : L’étincelle entre Harm et Mac est toujours là. Elle tremblote mais elle est toujours présente. Et puis je suis envahie par un nouvel espoir depuis que j’ai lu certaines choses, comme DB qui indique que nous pourrons au moins considérer qu’ils seront ensemble à la fin, et 2 différents éditorialistes qui ont écrit que ceux qui attendaient une résolution de la relation seront contents. Et je trouve aussi que Vic devient un personnage intéressant, et que j’aimerais bien le voir plus la saison prochaine, si les dieux à CBS le décident ! Mais bien sur pas engagé dans une relation avec Mac.

BANDE-ANNONCE : Rien qui n’indique qu’il y ait des scènes Harm-Mac de façon certaine « 

3461 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*