10.19 – Two towns – Shippermoments par Pat Steiner

« Bonsoir tout le monde et bienvenue.

Voici l’épisode 19 de la dixième et dernière saison de JAG. Et oui, au cas ou certains ne l’auraient pas encore appris, JAG n’a pas été invité à revenir l’année prochaine pour une onzième saison, et ce quelque soit sa forme. Avec l’audimat déclinant et le départ de DJE, cela a provoqué la décision qui fait que les 4 prochains épisodes seront les 4 derniers.

Les spoilers que j’ai vus pour l’épisode de ce soir et les 2 prochains, n’indiquent pas que Harm et Mac vont travailler ensemble. Ce soir c’est Harm-Bud, et Mac seule sur son affaire. La semaine prochaine ce sera Vic-Lt Graves envoyés en mission, mais comme je ne sais pas ce que vont faire Harm et Mac, j’espère qu’ils seront ensemble à Washington. Puis l ‘épisode suivant sera Vic et Harm tout les deux en mission, et cela pourrait être vraiment amusant- et oui, je suis fan de Vic et pas honteuse d’être en minuscule minorité. Mais ça ne veut pas dire que je souhaite qu’il y ait une histoire Mac-Vic.

Enfin, des spoilers récents, plutôt des allusions, d’ailleurs, pour le dernier épisode, le final, que j’ai vus disent des choses comme « Harm et Mac se retrouvent contraints à faire face à leurs sentiments », et une déclaration obscure de DB indiquant qu’il donnerait une résolution à l’histoire et au moins quelques indices qui suggéreront qu’ils pourraient finir ensemble. Rien à voir avec le mariage dont j’ai toujours rêvé mais c’est déjà un début.

Au fait, je rédige ce résumé tout en surveillant toute seule un enfant de 2 ans donc il se peut que parfois je manque de cohérence. Et comme toujours, si il survient une scène, hautement improbable à ce point de la saison, une scène vraiment spéciale et qui aurait besoin d’un résumé détaillé, je ferai cela demain.

Bon, allons-y.

La scène d’ouverture présente dans un camp irakien, des marines qui se détendent, au repos. Soudain une explosion retentit au milieu du camp. C’est un sabotage. Il y a plusieurs morts.

De retour au JAG, Bud, Mac et Harm regardent un reportage à la télévision, sur la ville de Kresgee, en Oklahoma, qui pleure la mort de dizaines de réservistes originaires de cette ville, tous tués lors de l’explosion en Irak. Creswell envoie Harm et Bud aider les familles à gérer et remplir la paperasse nécessaire à l’obtention des pensions militaires. Mac est envoyée en Irak afin d’interroger le suspect arrêté après l’attentat.

Et bien sur, aucune scène avec Harm et Mac se disant bonjour, au revoir, ……vous voyez l’idée générale.

Donc Bud et Harm discutent avec les familles des tués et les aident à s’en sortir avec les papiers, et parlent avec la mère du seul rescapé de l’unité. Elle se sent coupable que son fils ait été le seul choisi par dieu pour réchapper à la mort.

Mac est en Irak, enquête et interroge le suspect tandis que le rescapé retourne en Oklahoma.

Cette nuit-là à Kresgee le centre de réserve du corps des marines brûle. « C’est un incendie criminel », déclare le shérif, et il accuse le jeune rescapé Van Arsdale, puis le met en garde à vue. Harm et Bud sont assignés à l’enquête sur l’incendie, vu que c’est un bâtiment fédéral, puis interrogent le caporal Van Arsdale, qui nie toute implication dans l’incendie, et avoue qu’il se sent coupable d’être le seul survivant d’Irak.

Harm doit faire face à la mère de son suspect, tout comme Mac avec la mère du sien. Les deux mères clament l’innocence de leur enfant.

Van Arsdale doit être envoyé à Washington pour son audience dans le cadre de l’incendie ; ce qui serait fabuleux si Mac était là-bas, mais elle se trouve dans une tente sombre servant de prison, en Irak, et elle interroge son suspect. Celui-ci affirme qu’il n’y avait pas d’explosifs dans son sac à dos, et se trouvait là par hasard pour discuter avec des hommes qu’il connaissait. Mac commence à le croire.

Les habitants de la ville s’opposent à Bud et Harm, refusant que le marine soit jugé à Washington, mais plutôt ici dans la ville-meme.

Harm et Bud seront les avocats de l’accusation, et la mère décide que le maire Hazlett sera l’avocat civil de la défense de son fils.

Mac examine la pièce où il semble que la bombe ait été construite, et le procès continue aux Etats-Unis, alors que la défense fait apparaître un autre suspect possible.

Mac suggère qu’il est très possible que la personne arrêtée ne soit pas la bonne, étant donné qu’il ne s’est pas suicidé dans l’attaque, comme beaucoup de terroristes le font, tandis que Harm et Bud interrogent le nouveau suspect possible sans grand résultat ; puis ils parlent au fils de celui-ci qui possède le chat mascotte de la réserve, chat que Van Arsdale lui a donné.Cela fait conclure que Van Ardsale a dû sauver le chat puis a allumé le feu. Van Arsdale avoue quand on lui dit qu’on a découvert des poils de chat sur son uniforme. Il accepte la sentence en expliquant qu’il a mis le feu parce qu’il regrettait ce qui s’était passé en Irak, et de ne pas avoir ramené les autres réservistes avec lui. La famille, au milieu du tribunal, lui dit que ce n’est pas grave, il est pardonné, et sera accueilli chez lui après avoir fait son temps en prison.

Le suspect de Mac est innocenté et elle s’arrange pour organiser dans l’école locale une conférence avec lui, sa mère, les médias et le commandant de la base. Pendant ce temps en Oklahoma, la ville vote l’édification d’un monument aux morts.

C’est fini.

REACTION : Simplement une histoire classique de JAG se basant sur des sujets actuels (la guerre) et les titres de journaux. Aucune indication sur la relation Harm-Mac autre que simples collègues. Très triste.

BANDE-ANNONCE : On aperçoit un médecin accusé d’avoir réconforté l’ennemi et Gladys Knight en invité, parce que JAG a besoin d’une représentation de soul music, on dirait. « 

3986 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*