3.11 – Defenseless

La nuit, un appartement à GeorgetownUn homme en uniforme, un chien qui grogne, une jeune femme juste vêtue d’une serviette et qui se sent en danger. Elle braque un revolver sur lui et tire.

Quartier général du JAG

L’attaché militaire turc auprès de l’OTAN, un dénommé Hassan, a été abattu par l’enseigne Elisabeth Lane, qui a avoué l’avoir tué en état de légitime défense. On craint un problème diplomatique avec la Turquie. Harm est chargé de la défense de la jeune femme, il demande à Bud et à Mac – qui n’est pas en odeur de sainteté auprès d’AJ depuis son « congé civil » – de l’accompagner voir sa cliente.

Harm, Bud et Mac interrogent l’enseigne Lane. Elle sortait de sa doucheet a ouvert, croyant que c’était sa voisine âgée. Elle a demandé à l’officier turc d’attendre sur le palier sans verrouiller sa porte, mais il est entré sans sa permission. Elle semble être en état de choc, ne plus se souvenir de tout. Harm la questionne un peu brusquement, mais elle n’a pas de réponses à lui donner, elle ne se souvient pas de l’enchainement des faits et ne dit pas pourquoi elle avait peur de lui, juste qu’elle a su qu’il était là pour lui faire du mal.

Bud et Harriet. L’appartement de Bud doit être désinfecté. Il demande à Harriet de le rejoindre au motel le soir même.

Harm et Mac étudient le dossier de leur cliente et de la victime. Mac en tant que femme prend la défense de l’enseigne Lane face à Harm, qui a du mal à croire à la version de la jeune femme. Mac explique qu’une femme doit faire confiance à son instinct pour survivre.

Bud et Harriet passent la soirée ensemble au motel , au programme, pizza, champagne et soirée télé, mais il lui envoie le bouchon de la bouteille de champagne dans la figure …

Harm se rend chez Elisabeth et découvre qu’elle a un chien dont elle ne lui a pas parlé.

Harm questionne à nouveau Elisabeth. Il commence à la croire et peu à peu elle retrouve certains détails, comme le fait qu’Hassan – la victime – a nourri le chien pour détourner son attention.

Harriet demande pardon à Bud d’être partie la veille au soir, et lui propose de venir diner chez elle le soir mêm. Bud apporte à Harm et Mac les photos de la scène du crime, et Harm trouve certains détails qui le font penser qu’Elisabeth dit la vérité. AJ convoque Harm dans son bureau, mais pas Mac qui s’énerve d’être ainsi comme punie. Bud essaie de la calmer, mais sans succès. AJ insiste auprès d’Harm sur le fait que le gouvernement turc accentue la pression diplomatique sur les Etats Unis. Mac entre alors dans le bureau sans y être invitée et intervient dans la discussion. Elle explique avec véhémence qu’il faut tenir compte de l’intuition féminine de l’enseigne Lane dans cette affaire, et Harm embarassé doit dire qu’il a demandé à Mac de l’aider dans cette affaire. AJ rappelle à Mac qu’elle ferait mieux d’éviter ce genre d’attitude à l’avenir.

Chez Harriet : Bud admire les bibelots, plutot chers, et Harriet lui fait le grand jeu de la séduction. Mais Bud reste gêné jusqu’à ce qu’Harriet se rende compte qu’elle a oublié de lui donner les résultats de ses tests sanguins …. tant pis pour les lasagnes …

Harm emmène Beth chez elle pour qu’elle essaie de se rappeler de la chronologie des événements. Il lui propose de devenir son ami et lui demande de lui dire la vérité. Beth retrouve peu à peu ses souvenirs : Hassan l’a suivie dans sa chambre, elle s’est sentie menacée et recommence à craquer. Mais maintenant Harm la croit et la rassure … et semble être sous le charme …

Au JAG : Bud et Harriet sont en retard, et Mac comprend à leur comportement bizarre qu’ils ont passé la nuit ensemble. Mac questionne le pauvre Bud. Harm voit le SECNAV sortir du bureau d’AJ et va se renseigner. En fait, il semble que le sort d’Elisabeth Lane soit déjà fixé, pour des raisons diplomatiques. Harm ne l’entend pas ainsi et passe à l’attaque.

Harm veut savoir pourquoi Beth avait demandé à changer d’affectation et à ne plus s’occuper des systèmes informatiques de l’ambassade turque. Mais elle ne lui donne aucune raison valable.

Le SECNAV rappelle à AJ que l’affaire doit être réglée au plus vite, et par une condamnation. Harriet et Bud sont dans la bibliothèque, Bud est inquiet parce que Mac a tout compris, mais Harriet tente de le rassurer. Dans le bureau d’Harm, Harm et Mac discutent et arrivent à la conclusion qu’Hassan devait être un espion et que Beth avait dû par hasard tomber sur une preuve l’incriminant. Hassan aurait alors cherché à la tuer pour se protéger, mais Harm n’a aucune preuve de ce qu’il pressent.

Harm fait libérer Beth et la ramène chez elle, mais on leur tire dessus.

Harm ramène Beth chez lui pour lui assurer une protection et l’interroge sur le travail qu’elle faisait à l’ambassade

Harm et Mac expliquent leur théorie à AJ : Beth aurait découvert à son insu qu’Hassan était un espion. AJ est ennuyé, il aurait souhaité que l’affaire soit traitée plus en douceur, mais laisse son équipe maître de ses choix de défense.

Beth est interrogée par Carolyn Imes, puis contre interrogée par Harm qui réussit à expliquer et pourver ce qui s’est passé : Beth ne pouvait pas sortir de son appartement, Hassan a réellement cherché à la tuer. Harm obtient l’acquittement. En sortant du tribunal, Harm propose à Beth de venir diner chez lui le soir meme pour fêter leur victoire.

Chez Harm : ambiance plutot romantique, musique douce et chemise noire au col ouvert, mais Beth ne vient pas. Son numéro de téléphone n’est plus attribué. Harm part au Jag et essaie de trouver des traces dans les fichiers informatiques de l’enseigne Lane, mais tout y compris ce qui concerne le procès semble avoir disparu. Bud essaie d’aider Harm, mais sons succès. AJ appelle Harm dans son bureau et lui explique que Beth était en fait un agent des services secrets de la Navy enquêtant sur un réseau d’espions. Harm aurait dû perdre le procès, l’enseigne Lane aurait été condamnée à perpétuité et la véritable jeune femme aurait disparu dans la nature pour travailler sur une autre affaire. Au lieu de cela, les relations diplomatiques avec la Turquie ont souffert …

Harm se rend à l’appartement vide de Beth, et elle y passe, comme pour lui dire adieu. « Pourquoi êtes vous revenue ?  » « Je n’en sais rien. » Et elle part sans se retourner.

Fin de l’épisode

10332 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*