Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/f16469b4600d2f92c3e364fbf8ddd268/web/wp-includes/post-template.php on line 284

3.23 – Wedding bell blues

wedding_bell_blues_1_208.35 G.M.T

District de Columbia

Prison municipale

Mac arrive à la prison pour venir chercher Bud et Harm qui sont soumis à un interrogatoire de sa part tout en leur signalant au passage que cette mésaventure leur vaudra une explication devant l’amiral, mais elle fut stoppée dans son élan quand ce dernier se permit d’intervenir dans la cellule.

Mac qui n’en revenait toujours pas, souhaite obtenir des explications plus claires quand à leur arrestation. L’amiral se décida de se débarrasser de cette histoire en invoquant que le problème a commencé quand « Rabb a fait la une des journaux », Harm contestant cela « Mais ce n’était pas moi, Amiral, croyez-moi. »

Quartier général du JAG

3 jours avant l’incident dans le bureau de l’amiral :

L’amiral fait la lecture des nouvelles des journaux à Harm, Caroline, Mac et Bud en invoquant l’incident survenu dans une boîte de nuit où il semblerait qu’un capitaine de corvette de la marine ait montré ses fesses à un policier venu l’arrêter. Tous les yeux furent fixés sur Harm mais Harm démentit cette information en décrivant qu’il ne pouvait pas être là pour cause de non possession de son uniforme, en effet il était chez le teinturier.

3 jours avant chez le teinturier :

Harm s’approcha du comptoir afin de reprendre son uniforme mais M. Marvel (le teinturier) refuse de le lui donner : Harm a oublié son ticket. Il décrit son uniforme de cérémonie en indiquant avec précision qu’il doit l’obtenir au plus vite pour un mariage. M. Marvel devient plus compréhensif lorsqu’il comprend que Harm est toujours célibataire et cherche sa fille pour la lui présenter. Elle finit par lui ramener un uniforme de cérémonie mais qui n’est pas le sien, mais celui d’un Enseigne de vaisseau et beaucoup trop court.

Pendant ce temps au JAG, Bud fait des rangements dans ses vieilles affaires, Mac passant par là se permet de lui demander si il est prêt pour l’affaire du matelot Crossers quand il jette un classeur dans la poubelle, Mac demande si elle peut jeter un œil. Bud lui dit qu’il n’y a pas de problème. Ils feuillètent ensemble l’album et Bud lui raconte que ces photos symbolisent une part de son enfance et de son avenir tel qu’il le voyait étant plus jeune, comme être cowboy, aller en terre sainte, parcourir les états unis en moto etc…. Une fois terminée, Mac lui demande quelle est la raison pour laquelle il désire jeter tout ceci à la poubelle. Bud lui explique qu’une fois marié, il ne pourra plus réaliser ses vieux rêves, du moins, c’est le sentiment qu’il en ressort. Mac lui donne une tout autre vision des choses, plus positive à ses « vieux projets » et de ne pas écouter les ouï dires de certains célibataires du JAG.

Dans un magasin :

Harriet essaye sa robe de mariage en compagnie de sa mère et de son père. Harriet n’est pas satisfaite de la robe qu’elle essaye, tandis que sa mère la trouve plus appropriée pour l’évènement et n’est pas d’accord sur le fait de cacher sa poitrine, bien au contraire, elle trouve qu’elle devrait être fière de posséder la poitrine des Beaumonts. Harriet se permet de faire un commentaire au sujet de la précédente robe qui lui convenait mieux, son père semble approuver son choix mais sa mère continue à rajouter de l’eau dans le gaz en comparant le prénom de Bud à un prénom de chien.

Retour au JAG, dans le bureau de Mac :

Mac aide Bud à peaufiner son premier passage dans le tribunal afin de plaider dans une affaire. Bud pense qu’accuser le matelot Crossers de désertion serait un bon parti pour remporter le procès.

Une fois terminée, Bud questionne Harm sur son uniforme et quand Harm lui répond qu’il ne l’a toujours pas, Bud commence à paniquer et lui énumère les futurs inconvénients s’il ne le retrouve pas pour son mariage du fait qu’il sera son témoin. Harm agacé lui fait promettre qu’il l’aura, au même moment Mac rassure Bud encore une fois et le met au défi de lui donner un exemple de ce qui pourrait clocher quand Harriet est aux commandes d’un tel évènement.

Quand le papa de Bud l’interpelle, on est en droit de se demander si une catastrophe ne se profile pas à l’horizon. Le papa de Bud, alias Big Bud, accompagné de son 2e fils, Mickey, n’a pas sa langue dans sa poche ni une attitude irréprochable puisque Bud semble t-il n’est pas assez rapide pour le présenter et le lui fera remarquer aussitôt. Une fois les présentations terminées, Bud et Mac repartent travailler et Big Bud profite de l’occasion pour dire à Harm qu’il les invite lui et l’amiral à une petite fête organisée en l’honneur de Bud, une façon pour lui d’enterrer sa vie de garçon.

13.48 GMT

Teinture Wetherly

2 jours auparavant :

Harm à nouveau chez le teinturier lui ramène enfin le ticket mais l’uniforme que M. Garvel lui propose n’est toujours pas le bon puisqu’il s’agit d’un uniforme de policier. Harm lui demande de lui donner l’adresse de celui qui semble posséder son uniforme mais il refuse alors sa fille lui dit quelque chose en espagnol et finit par accepter en disant « remerciez plutôt ma fille quand vous l’emmènerez dîner ».

Pendant ce temps au tribunal, Bud commence à interroger son premier témoin tant bien que mal.

Harriet s’approche de l’amiral avec un plateau couvert d’aluminium, elle semble essayer de lui faire comprendre qu’elle aimerait lui parler seul à seul mais l’amiral ne saisira l’astuce qu’une fois qu’elle lui parlera de « l’opération à mots couverts » en signalant au passage une allusion au mariage « bague au doigt monsieur ».

Bud toujours au tribunal interroge un autre témoin (la propriétaire de l’immeuble de l’accusé y résidant). Il essaye d’obtenir les réponses qu’il désire entendre mais avec une certaine difficulté tout de même.

Dans le bureau de l’amiral :

On découvre AJ en train de goûter les toasts qu’Harriet a emmenés quand il est interrompu par l’interphone où Tiner lui fait part d’un appel important mais l’amiral semble déterminé à ne pas être dérangé et coupe l’interphone. Il fait part à Harriet des toasts qu’il préfère puis Harriet s’en va satisfaite.

Retour au tribunal :

Bud continue l’affaire Crossers, Harm est dans la salle et semble apprécier la prestation ainsi que son père qui se permet de siffler dans la salle pour saluer sa prestation mais la cour le rappelle à l’ordre en disant à Bud de laisser ses supporters à la maison. Une fois sorti du tribunal, Harm fait référence à la qualité du travail de Bud sur cette affaire et Mac lui dit qu’il a du « lui piquer quelques tics ». Mickey le félicite mais son père encore une fois, semble être avare de compliments et rabroue Mickey à chaque fois qu’il fait des commentaires positifs sur Bud.

Au restaurant :

Les parents d’Harriet sont présents ainsi que le père et le frère de Bud ! Pendant le dîner, le père d’Harriet demande des nouvelles de Bud et comment avance sa carrière d’officier, il en profite pour connaître par ailleurs les choix d’avenir de Mickey, ce dernier lui fait part de son intention de devenir dessinateur, la mère d’Harriet quand à elle profite de cette intervention pour continuer à poser des questions sur la situation qu’on peut avoir en tant que dessinateur ainsi que celle de Bud. Une fois le repas terminé, Bud raccompagne Harriet à la voiture, tandis que Big Bud, refuse de laisser son fils Mickey conduire et prend sa place de façon plutôt virulente !

Par ailleurs, Harm rend visite à bBud dans son appartement et Bud lui explique ses tourments avec son père et les nombreuses fois où durant son enfance son père le battait, il dit qu’il n’aimerait pas que le même schéma se reproduise avec son frère !

Tribunal, fin de l’affaire Crossers :

Bud change finalement de tactique et abandonne les poursuites pour motif de désertion, le matelot Crossers ne fera finalement pas de prison mais sera rayé des cadres pour mauvaise conduite sans aucune peine supplémentaire. Mac l’invitera à prendre un café pour fêter cette fin de procès mais il préfèrera rester encore un moment dans le tribunal pour savourer seul cette victoire.

Le lendemain, Harm rend visite à ce fameux locataire par l’intermédiaire de son teinturier dont il semblerait que les uniformes aient été intervertis, mais à sa grande surprise, une jeune femme lui ouvre en lui expliquant que l’homme qu’il cherche n’habite plus ici et que s’il travaille toujours en tant que strip-teaseur, il pourra le trouver dans une boîte de nuit appelée Rocket Man.

Retour au JAG où Harriet fait une petite crise de nerfs par rapport à une commande pour son mariage où il semblerait que sa mère ait décidé de changer quelques préparatifs. A cet instant Mac débarque pour la rassurer et l’invite à dîner ensemble le soir même, mais Harriet rappelle à Mac que sa mère l’a invité avec Caroline à une petite fête….

Le soir au Rocket Man :

Harm et l’amiral débarquent fraîchement dans la boîte de nuit où le père de Bud les a gentiment conviés à cette soirée ! Bud les accueille avec une bière et semble un peu embarrassé de l’endroit, il leur explique qu’il n’en demeure pas moins reconnaissant envers eux, d’avoir voulu venir, mais Harm et l’amiral semblent bien plus intéressés par le spectacle des danseuses qui se déroule sur scène que par les propos de leur ami. Pendant ce temps, Harm en profite pour chercher son uniforme (il serait temps) dans les coulisses où il aperçoit avec stupéfaction que les « filles » (Mac, Harriet, Caroline et la mère d’Harriet) de leur côté ne semblent pas en reste puisque Joe Garvey (celui qui possède l’uniforme d’Harm) fait son show ! Harm ramasse les parties de son uniforme à chaque fois que Joe Garvey les enlève au fur et à mesure, mais un individu dans les coulisses a été plus rapide qu’Harm et le menace de lui faire une démonstration de karaté, Harm lui explique calmement qu’il n’est pas là pour se battre mais qu’il veut juste récupérer ce qui lui appartient, c’est-à-dire son uniforme, en passant il lui dit qu’il est avocat et l’homme entendant cela, lui raconte que le patron le harcèle sexuellement chaque fois qu’il va monter sur scène (en lui pinçant les fesses) puis finalement décide de lui rendre l’uniforme.

Harm retourne dans la soirée et demande à Bud, qui par la même occasion est en charmante compagnie (une strip-teaseuse enceinte), où se trouve l’amiral, Bud lui explique que l’amiral est allé parlé au patron de la boîte qui a refusé de prendre la carte de crédit de son père. Quand Harm trouve enfin l’amiral, ils se demandent tous les deux, s’il ne vaudrait mieux pas commencer à partir, à cet instant Bud se fait frapper par une strip-teaseuse, par l’intermédiaire de son père qui devenait trop entreprenant au goût de la demoiselle, seulement, malheureusement pour lui, c’est Bud qui vient de payer les pots cassés et qui tombe sur un type qui ne semble pas avoir apprécié la bousculade faite par Bud qui l’envoie sur un autre, Harm arrive pour s’interposer dans cette altercation quand une strip-teaseuse lui bondit dessus en le frappant avec une bouteille sur la tête, l’amiral arrive à sortir de la bagarre pour aider Harm à repousser la strip-teaseuse qui semble ne plus vouloir le lâcher…..

Pendant ce temps dans la boîte à côté, Harriet n’apprécie pas le jeu auquel joue sa mère avec le strip-teaseur qui offusqué la somme de se lever et de partir, en partant elle dit à Mac qu’il faut qu’elle aille voir ce que fait Bud….

A sa surprise, la police vient arrêter tous les petits « malfaiteurs » de la soirée, y compris, l’amiral,(qui en passant se fait arrêter par un policier qu’il avait accusé autrefois, drôle de coïncidence) Harm et Bud dont la strip-teaseuse qu’il avait rencontré dans les toilettes lui apprend qu’elle est enceinte.

Chez les parents d’Harriet (le jour même du mariage)

Harriet est démoralisée par ce qui vient de se passer la veille, elle n’est même plus prête à vouloir se marier, ignorant par la même occasion l’appel de Bud, qui se voit dire de la part de Mac, qu’elle est soit disant occupée à s’habiller.

En raccrochant, Bud est convaincu qu’Harriet veut annuler le mariage, mais Harm lui fait l’éloge de sa future épouse évoquant par la même occasion que ce n’est pas le genre d’Harriet d’annuler quelque chose au dernier moment et qu’elle n’est pas aussi rancunière au point de tout laisser tomber. Le frère de Bud vient se préparer pour la cérémonie, mais Bud découvre qu’il vient de se faire battre par son père (en raison d’un œil au beurre noir), et décide d’agir en l’invitant dans leur maison lorsqu’il sera marié, mais Mickey refuse et sait qu’il ne pourra pas faire carrière dans le dessin en expliquant que son père VEUT qu’il soit dans la marine, un point c’est tout.

Pendant ce temps Harriet n’est toujours pas prête et Mac ne supporte plus cette lamentation dont Harriet fait preuve. Elle prend les choses en mains et lui évoque le bonheur qu’elle rencontrera en compagnie de son futur époux Bud et la persuade qu’elle fait le bon choix et qu’ils seront aussi heureux que deux personnes peuvent l’être. Finalement Harriet retrouve son énergie et en profite pour remercier Mac de tout ce qu’elle fait pour elle, par la même occasion elle en profite pour dire à sa mère de ne plus lui adresser la parole pendant les 24 prochaines minutes….

Quelques minutes avant le mariage Mac finit par peaufiner les petites retouches sur le cocard de Mickey à l’aide de son fond de teint mais à l’instant où le père de Bud fait son entrée, Mac estime qu’il est temps de partir. S’en suit une discussion très controversée entre le père de Bud et ce dernier qui décide de mettre tout sur le tapis, notamment le fait qu’il ne supporte plus sa façon de faire avec Mickey et lui-même, sa violence et son idéologie dans la loi du plus fort, mais M. Roberts excédé par les propos de son fils décide de ne finalement pas assister au mariage de son fils et somme Mickey de le rejoindre…..

Vint enfin l’heure du mariage où chacun assiste à l’évènement avec joie, de plus Mickey a réussi à venir contre toute attente et pour le plus grand bonheur de Bud et d’Harriet.

Une fois mariés les Roberts se retrouvent sur le parvis pour échanger leurs impressions, tandis qu’Harm a retrouvé (où l’inverse) la fille du teinturier venue apparemment pour son fameux rendez-vous…..

 

 

8200 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*