4.06 – Act of terror

Une nuit comme une autre dans le golfe persique, l’équipage du USS Wake Island vaque à ses occupations lorsqu’un membre des forces anti-terrorisme (les F.A.S.T pour Fleet Anti-Terrorism Security Team), placé en vigie sur le navire, remarque une petite embarcation conduite par deux hommes ! Entraîné, il déroule la procédure (fusée éclairante et donne l’alerte)… Très vite, il sera épaulé par son lieutenant (le Lt. Royce Caron) et quelques autres membre des forces spéaciales.

S’apercevant qu’il s’agit de terroristes, ils ouvrent le feu … mais trop tard car l’un des deux hommes aura le temps de faire sauter la charge explosive placée auparavant sur la coque externe du bateau … 5 marins seront tués cette nuit, plusieurs blessés et 1 terroriste abattu (le second terroriste sera capturé).

De retour au quartier général du JAG (Falls Church, Virginie), on découvre un reportage de ZNN sur l’attaque terroriste et sur la capture du terroriste. A sa sortie de l’hélicoptère, un caporal des marines (le cpl Barry) fera feu sur lui ! (sous les yeux de l’agent Novack (FBI))

Harm recevra le défi de le défendre ! (et Mac l’accusation) Toute sa défense résidera dans le fait que son frère est décédé lors d’une précédente attaque terroriste et qu’il ne faisait que ce pour quoi il a été entraîné: défendre les USA! Théorie complètement démente selon laquelle un soldat entraîné aurait le droit de tuer s’il pense que la sécurité du pays est en danger.

La court martiale commence, mené par le contre-amiral Morris (vous vous souvenez de lui ? 🙂 Celui qui a ordonné à Harm de rembourser les petits trous du plafond de la salle de Tribunal mais il était encore cpt alors)) mais malheureusement la tactique sera insuffisante (qui pourrait croire qu’un homme ligoté serait un danger pour la nation ?); essentiellement pour les yeux d’un fanatique-patriatique milliardaire (Percival Bertram, directeur de Vetrocomp) qui engagera la très célèbre avocate civile Juanita Ressler (un ancien professeur de criminologie de Mac – celle qui lui avait conseillé d’abandonner le droit pour des cours de claquette) qui jouera la carte de l’entraînement des Marines (ils seraient conditionnés à tuer… un lavage de cerveau/endoctrionnement (…))

Heureusement pour le cpl Barry (car Mac a vraiment taper fort lors de sa plaidoirie), Harm continuera son enquête et avec l’aide de l’agent Novack, il découvrira que le terroriste n’est pas décédé lors de l’assaut du cpl. Mais, devant la nécessité de démanteler le réseau terroriste (il y a eu encore une explosion à l’Amercian Center de Ryad: 40 morts), le cpl acceptera de continuer le procès pour le bien général (…) [Mac abandonne toutes les accusations mis à part son éjection du corps des Marines et il y voit une seconde chance]

L’enquête mènera même à ce fameux patriote qui aurait fait transiter des fonds (nécessaire pour la logistique de l’attentat) au moyen-orient. Beltram niera tout en block, il se serait fait avoir par un homme d’affaire saoudien… et participera activement à l’arrestation du commanditaire saoudien de l’attentat. Mais comme par hasard, ce dernier sera juste tué sous les yeux des hommes du FBI. Est-ce que Beltram a tout organisé ?

4238 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*