4.19 – The adversaries

Avec son accession au barreau, Bud obtient une promotion plus que justifié (Lieutenant) et décide pour fêter l’occasion d’organiser une petite soirée au Mc Murphy’s … Un grand jour donc enfin jusqu’à ce que Big Bud débarque et lui annonce que la marine veut le faire passer en cour martial et qu’il a besoin de son aide (…)

Un prétendu ancien camarade de magouille (Glen Dobie) l’a désigné comme étant la tête pensante d’un commerce illégal de revente de matériel de la marine. Le secrétaire d’état à la marine a alors décidé d’autoriser la tenue d’une audience préliminaire militaire (malgré sa retraite de la marine) au tire de vol qualifié et de détournement de biens appartenant à la marine (Art. 108 et 121).

Ne voulant d’un prime abord le défendre, Bud finira par se convaincre tout seul (excellent monologue de persuasion 😉 ) et alors qu’il essayait d’expliquer ces raisons bien confuses (du que pourrais-je dire au petit AJ lorsqu’il me demandera pourquoi son grand-père est en prison à je dois le faire) à Harriet, il rencontrera la petite Dar-Lin accompagnée par le capitaine Parker : elle s’est portée volontaire pour l’aider à se reconstruire…

Dans le bureau d’Harm au JAG, Dar-Lin finira par identifier Charlie Lynch (un quartier-maître premier classe) : les enquêteurs avaient finalement retrouvé une photo tombée par inadvertance derrière un meuble de l’appartement. Et lorsqu’Harriet essayera de faire comprendre à Harm à quel point elle est désolée d’avoir craqué et de l’avoir frappé quand elle a vu les photographie de la mort d’Annie et qu’elle avait même voulu démissionner ; il lui répondra tout simplement que si la marine devait accepter la démission de tous ceux qui l’avaient frappé, il n’y aurait plus grande monde dans l’armée…

Lors de la confrontation entre Big Bug et Dobie (le 13 avril 1999 en présence de l’avocate de Dobie : Margaret Birnbaum), les faits lui étant reprochés seront détaillés : Big Bud, alors qu’il était magasinier à la base, aurait organisé un trafic de TV (27 au total) : il reprenait les modèles des bureaux prétextant un problème mécanique, les amenaient chez Dobie Electronics qui commandait de nouveaux appareils, ils intervertissaient les étiquettes et ramenaient à la base les anciens modèles avec les nouvelles étiquettes et finalement revendaient les nouveaux sous le manteau… sans oublier de se partager les bénéfices de l’opération…. Cependant, les preuves manquent ! Toutes la paperasserie a disparu des archives de l’armée… étrange 😉

Plutôt enclin à croire en sa culpabilité, Bud décidera néanmoins de le défendre ; malgré la nouvelle qu’Harm sera en charge de la partie civile ! (Mic étant à Miramar et les autres bien trop occupés) Ce dernier proposera à Bud un arrangement (Plea bargaining) que Bud s’empressera de refuser … malgré quelques hésitations de fortune…

Autre grande surprise : Mickey débarquera de son camp d’entraînement… encore tout endoctriné par la discipline de fer des matelots… et leur annoncera qu’il a choisi de se spécialiser dans les opérations radars !

Enquêtant plus avant auprès de Dobie Electronics, Harm devra se rendre devant l’évidence que son dossier est bien maigre… La paperasserie a disparu, Dobie n’a aucune preuve ni témoin et ce dernier n’est pas vraiment une personne à qui on confierait les yeux fermés la ceinture de chasteté de dame justice …

Au domicile des Roberts, Bud expliquera à Mickey ses doutes sur la culpabilité de leur père… les preuves sont tellement tenues mais de l’autre côté, leur père a tellement mauvaise réputation… qu’il n’arrive à se forger une opinion… à tel point que le lendemain matin, il ira trouver Mac pour lui demander si elle accepterait de reprendre l’affaire !

Mais il n’obtiendra qu’un : « battez-vous !, Rabb n’est pas imbattable ! » (d’autant plus que son esprit est distrait par l’affaire de la petite Dar-Lin)… et elle fera de son mieux pour l’aider.

« Qu’il plaise à la cour – ce n’est pas une cour lieutenant, seulement une audience préliminaire 😉 » voilà comment commence les premiers pas de Bud au prétoire… Mais très vite, Bud se ressaisira et montrera toute son agressivité : s’adressant à Dobie – vous êtes un parasite ! un charognard cupide et vorace, pourquoi devrait-on vous croire ? –

Le soir, au Mc Murphy’s, tout le JAG se retrouve pour fêter les nouveaux galons de Bud et tout se passe pour le mieux enfin sauf pour Rabb qui s’aperçoit bien vite que ses petites camarades s’intéressent beaucoup à Jordy et aux confessions qu’elle pourrait leur faire… Jordy témoignera même à Mac de sa peur qu’elle le lui pique… jusqu’à l’arrivée de Big Bud…

Sur l’USS Wake Island (il ne connaît pas le téléphone ?), Harm tente de trouver plus d’informations sur le compte de Big Bud… et il trouvera une ancienne subordonnée qui acceptera de témoigner sur une querelle entre le premier maître Roberts et un chauffeur de Dobie (un certain Jerry Kemp : un ami de Big Bud). Le choix sera cornélien quand Harm poussera Bud à rechercher ce Kemp : soit il refuse de le retrouver et il admet que son père et coupable soit il le retrouve et prend le risque que Kemp témoigne contre ce dernier ! Il décidera de demander à son père où le trouver (…)

Malheureusement, Harm ne pensera pas à examiner le passé médical de ce Kemp et lors de son interrogatoire il obtiendra toutes les informations qu’il voulait…ce qui le ravira au plus haut point jusqu’à ce que Bud prenne la parole et demande :

– êtes-vous chef de opération navale ? Euh… cool

– savez-vous que je suis votre père ? Ah oui ?

Ce fabuleux témoin souffre du syndrome de Korsakoff et est donc totalement incapable de se rappeler d’évènements passés… Il ne faisait qu’acquiescer devant les certitudes de Rabb 😉

Devant ce témoin et le manque de preuves apportées par Rabb, le juge décidera de prononcer un non-lieu (…)

Sur les traces de Bud dehors, Rabb mettra les choses au clair avec son père qui avait choisi Bud pour son manque d’expérience et ses liens familiaux… Histoire d’obtenir un recours de plus (juste au cas où)

4204 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*