Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/f16469b4600d2f92c3e364fbf8ddd268/web/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/f16469b4600d2f92c3e364fbf8ddd268/web/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/f16469b4600d2f92c3e364fbf8ddd268/web/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/f16469b4600d2f92c3e364fbf8ddd268/web/wp-includes/post-template.php on line 284

7.08 – Jagathon – Shippermoments par Pat Steiner


7.08 – Jagathon – Shippermoments par Pat Steiner

Shippermoments- traduction Droso

 

Notez, s’il vous plait, que cet épisode se passe alternativement entre le jour de la course et la veille. Donc si vous vous sentez perdu en lisant, imaginez ce que c’était de le regarder !!

 

Ca commence avec un accident entre une moto et une voiture à Norfolk et un Petty Officer mis en détention. Je suppose qu’il y a une affaire en plus de la course.

 

QG du JAG

 

Sturgis et Mac discutent d’une affaire.
AJ donne les détails sur la course de 10km. Les bénéfices seront reversés aux victimes de l’attentat du Pentagone.
Harm dit qu’il voudrait prendre le départ avec les femmes. Et on se retrouve le jour de la course avec le départ des femmes, les hommes partent après.

 

Retour à la veille de la course. Un bon moment entre Gunny et Tiner, avec leurs moqueries. Harm et Mac se lancent encore plus de railleries.

 

Mac et Harm s’affrontent en présence de Sturgis. Ils sont un peu embarrassés. Mac parle de l’affaire. Harm lui donne des conseils. Mac dit « trouvons un moment pour parler ». « Quand ? » « Quand ça arrivera » répond-elle. Il marmonne, il est également gêné.

 

Mac et Harm parlent de l’affaire. Il remplace Turner et lui dit qu’ils ne négocieront pas. Maintenant Mac est embétée de ne pas négocier. Ils parlent de la course. Elle dit « je vais vous battre à cette course ». Il lui donne 6 minutes d’avance. Scène très très jolie, avec un regard bizarre de Turner. Il a un indice.

 

Singer et Bud prennent des paris. Singer doit démissionner et partir à Las Vegas.

 

Harm et Sturgis parlent de Mac. Il dit à Sturgis qu’ils sont dans une situation bizarre en ce moment et de ne rien supposer. « Quoi que tu penses, tu as certainement tort. Mac et moi sommes seulement amis ». « Vous n’etes jamais sortis ensemble ? ». »Ecoute, ceux qui sont sortis avec Mac sont morts ou voudraient l’etre ». Mac entend ce commentaire en sortant de l’ascenseur et en est blessée, grand moment. Elle les regarde brièvement et se hate vers son bureau.

 

Ils sont en salle d’audience maintenant, donc pas le temps d’en parler. Finalement ils discutent de cette situation et ils se disputent. « Vous m’avez trahie et offensée ». Harm dit « je ne veux pas parler maintenant de ce que j’ai dit tout à l’heure sur vos exs. Acceptez-vous mes excuses ? ». Elle acquiesse et il dit « Mac, je me fiche de cette course, je ne veux plus me battre avec vous ». Mignon. Puis ils se retrouvent lors de la course et Harriet transmet un message de Harm à Mac dans lequel il lui dit qu’elle va bientôt mordre la poussière. Elle accélère l’allure.

 

Retour au tribunal. Harm et Mac s’opposent l’un à l’autre.
Harm termine la plaidoirie et les arguments qu’il utilise frappent Mac de plein fouet lorsqu’il dit « Imaginez une enfance remplie de douleur ». Formidable notion.

 

AJ fait venir Harm pour parler de Mac. AJ est préoccupé, il dit qu’elle a l’air contrariée. Harm dit que c’est sa faute, qu’il l’a blessée en faisant un commentaire déplacé. « Visiblement, tout ce que je fais l’agasse ». « J’aimerais que vous cessiez de la provoquer ». « Je m’y efforce, Amiral ». « Je ne traite pas sa participation à la course avec suffisamment de respect ». Et on apprend que AJ et Mac s’entraînent ensemble 3 matins par semaine. Allez les écrivains de fics AJ-Mac, à vos crayons !

 

Harm la met en face de cette information. Ca aussi, c’était mignon. « Vous voulez 3 minutes d’avance? »

 

Harm est arrêté à la moitié du parcours par un commissaire de course. On s’inquiète pour lui. Il a du mal à respirer. L’infirmier va venir le voir.

 

Mac n’a pas l’air bien et le regard qu’il lui adresse est agréable. Il veut tellement la rejoindre pour qu’ils puissent parler. Bien sur, il ne parle pas, il est à peine capable de respirer à ce moment.

 

Le client de Harm est coupable mais ne reçoit pas de sanction. Mac lui lance un regard exaspéré.
L’infirmier s’apprête à vérifier son état. Il ne veut pas.

 

Harm et Sturgis parlent de l’affaire, Mac se joint à eux et taquine Harm à ce sujet. Ils se chamaillent et Sturgis demande s’ils prennent toujours tout de manière aussi personnelle. Il leur dit qu’ils devraient y réfléchir. « Y-a-t-il quelque chose que je devrais savoir, est-ce que vous sortez ensemble ? ». Elle demande « Vous pensez que Harm pourrait tromper Renee ? ». « Depuis qu’ils ont rompu » dit-il. Mac ressemble à un lapin pris dans les phares d’une voiture. Elle part. Sturgis la suit et ajoute que la JAG est entrain de devenir un soap opera. Elle lui dit qu’elle et Harm vont régler leurs problèmes. Mac tente de parler à Harm mais il refuse. Il dit que ce n’est pas le bon moment.

 

Sturgis va parler à AJ de l’aspect personnel de ce qu’il se passe. Il dit qu’il n’est pas dans son élément, pas assez détaché. AJ dit qu’il est le bienvenu. « Votre problème est que vous ne savez pas reconnaître que vous êtes un membre de la famille et que vous allez être ici pour un bout de temps ».

 

Harm rattrape finalement Mac. Ils terminent la course en même temps. Elle demande pourquoi il ne lui a rien dit au sujet de Renee.
« Je ne pouvais pas. Il s’était passé top de temps pour que ça signifie quelque chose ».
« C’est elle qui a rompu » dit Mac. « Je suis désolée ».
« Moi aussi » répond Harm.

 

« Alors, où est-ce que cela nous mène ? »
« Je n’en sais rien, Mac, à la fin »
« Et pourquoi pas au début » suggère-t-elle
Ils sourient. Oh OUI !!!!

 

Maintenant je suis sure que certains vont penser que ce n’était pas une bonne conclusion. Je suis très heureuse de ça. J’ai l’impression qu’ils vont surmonter tout ce qu’il s’est passé précédemment et simplement prendre un nouveau départ en tant qu’amis et que tout va se décider à partir de là. Mon cœur de shipper est heureux. Et les aperçus ne montrent pas Mac donc ils ne méritent pas d’être commentés.

 

Rappel : cet épisode devait, à l’origine, être diffusé avant Redemption et Ambush, ainsi il ne se déroule pas si longtemps après Mixed Messages et le retour de Mac du Guadalcanal. C’est important pour la conversation au sujet de Renee parce que ce n’est pas si décalé que ça en a l’air.

 

Rappelez-vous que les scènes se déroulent alternativement entre la course et le QG du JAG.

 

Harm, Mac et Sturgis.
Un salut embarrassé de Harm à Mac qui lui retourne de la même façon. Sturgis leur lance un regard curieux, sentant quelque chose entre eux. Harm et Mac discutent du procès à venir.

 

M—On pourrait peut-être trouver un moment pour s’asseoir et parler
H—Quand ?
M—Quand ça arrivera. [je ne suis pas sure de pourquoi elle a dit ça, à moins qu’elle ne soit assez courageuse pour demander à parler puis qu’elle ait hésité aussitôt]
H—Oh, d’accord [déçu]. Heu… j’espère que ça va bien se passer demain.
M—Pareil pour vous. Vous vous sentez prêt ?
H—Avec Sturgis hors course, il n’y a pas de compétition.

 

Harm et Mac discutent du cas [Harm a remplacé Sturgis face à Mac]

 

M—Vous utilisez mes doutes sur cette affaire contre moi !
H—J’ai le droit de changer d’avis.
M—Du moment que je ne pense pas que vous puissiez maîtriser vos doutes, je vous suggère de vous en remettre à ces barrettes [ses galons de colonel]
H—Vous n’allez pas retenir ça contre moi ?
M—Si.
H—Et qu’est-ce que vous allez faire ? Ne plus me parler ?
M—Non, je vais vous battre à la course demain.
Harm rit.
M—Vous ne m’en croyez pas capable ?
H—Pas sans avoir de l’avance. Ecoutez, je veux que vous fassiez de votre mieux mais fixez vous un objectif à votre portée.
M—C’est à ma portée, j’ai 3 minutes d’avance sur vous.
H—Vous pourriez avoir 6 minutes que vous ne pourriez pas me battre.
M—Parfait, je les prends.

 

Puis elle s’en va. Pendant tout ce temps, le regard de Sturgis passait de l’un à l’autre, sachant qu’il se passait quelque chose.
Sturgis et Harm attendent l’ascenseur. Sturgis pose des questions à Harm sur Mac, disant qu’il ressent une tension.

 

H—Ne suppose rien, ok ?
S—Comme quoi ?
H—Comme rien. Quoi que tu penses, tu as certainement tort. Mac et moi sommes juste amis.
S—Je n’ai pas dit que vous ne l’étiez pas. Y-a-t-il des raisons de croire autre chose ?
H—Non
S—Est-ce qu’il s’est déjà passé quelque chose entre vous ?
H—Non !
S—Harm, est-ce que tu as une aventure avec elle ?
H–Non.
S—Tu en es sûr ?

 

[A ce moment, Harm se sent comme s’il passait un examen et plus Sturgis insiste, plus il ressent le besoin de nier, d’où la chose suivante]
La porte s’ouvre sur Mac, juste quand Harm dit : « Tous ceux qui ont eu une aventure avec Mac sont morts ou souhaiteraient l’être ».
Mac marmonne quelques excuses et part rapidement. Il l’a blessée, vraiment. Sturgis ajoute « S’il te plaît » lorsque les portes se referment sur Harm. « S’il te plaît » comme dans « Au moins, sois honnête avec toi-même ».

 

Dans le bureau de Mac après leur confrontation au tribunal.

 

M—Je savais que vous y arriveriez Harm, mais cette tactique est en dessous de vos habitudes.
H—Vous oubliez efficace.
M—Vous m’avez trahie et offensée, pourquoi ne pas insulter mon intelligence…
H—Ecoutez, ce que j’ai dit tout à l’heure au sujet de vos exs…
M—Harm, je ne veux pas parler de ça maintenant.
H—Accepteriez-vous mes excuses ?
M—C’est bon. [Elle regarde ailleurs, elle est toujours blessée]
H—A propos de cette histoire de course, pourrait-on ne pas en faire toute une histoire ?
M—Même avec votre handicap [les 6 minutes]
H—Je me fiche de cet handicap
M—Vous vous en tenez à ça ? [pas de traduction pour « Do I sense good will here? »]
H—Je l’ai dit. Mac, gagner demain n’est pas important pour moi. Je ne veux plus me battre avec VOUS. [dit très sincèrement et doucement].
Et on passe à Mac lors de la course, elle pense à cette conversation.

 

Plus tard, encore dans le bureau de Mac après qu’AJ a dit à Harm que lui et Mac s’entraînanient tous les deux à la course.

 

H—Vous vous êtes entraînée.
M—Vous vous débinez ?
H—Vous vous êtes moquée de moi.
M—Vous avez été condescendant avec moi.
H—J’ai agi sur de fausses hypothèses.
M—Au lieu de poser des questions.
H—Vous auriez dû me le dire.
M—Vous voulez reprendre vos 3 minutes ?
H—Non.
M—Dans ce cas, on se verra pour la course.

 

Harm et Mac après le procès, discutent du procès alors que Sturgis arrive.

 

M—Vous ne pouvez simplement pas supporter l’idée de ne pas gagner.
H—Oh, je suppose que vous essayiez de perdre ?
M—Admettez-le, vous adorez le défi donc vous avez sauté sur l’occasion.
Sturgis tousse.
M—Quelque chose ne va pas Capitaine ?
S—Excusez-moi mais est-ce que vous deux prenez toujours tout de manière aussi personnelle ?
H—Non.
M—Oui [ils parlent en même temps]
S—Ceci ne me regarde en rien mais vous deux devriez régler ça, quoi que ce soit.
M—Que pensez-vous que ce soit ?
S—Je n’en suis pas sûr.
H—Il ne sait rien.
S–[avec un intérêt extrême] Y-a-t-il quelque chose à savoir ? Parce que quand je vous ai demandé la dernière fois vous ne m’avez pas répondu.
M—Que vous attendez-vous à entendre ?
S—Etes-vous ensemble tous les deux ?
M—C’est de ça dont il s’agit ? Vous pensez que Harm tromperait Renee ?
S—Je veux dire depuis qu’ils ont rompu.
M–[regardant Harm] Vous avez rompu ?
S—Je pense que ça ne me regarde pas.
M—Je ferais mieux de partir.
S–Colonel [la suivant, laissant Harm troublé, comme si sa vie se tourbillonnait loin de lui]

 

Puis on voit Mac et Sturgis qui discutent de pourquoi il s’intéresse à sa relation avec Harm et il dit que ça l’affecte, elle dit que non. Ils parlent de choses personnelles.

 

Harm rattrape finalement Mac dans la course.

 

H—N’est-ce pas ce que ça devrait être ?
M—Huh
H—Vous pourrez vivre avec ça ?
M—Tant que je gagne.

 

Ils franchissent la ligne d’arrivée en même temps, tous les deux essoufflés. Prennent de l’eau et se dirigent vers l’herbe.

 

M—Pourquoi ne m’avez-vous rien dit au sujet de Renee ?
H—Je ne sais pas, Mac. Il s’est passé trop de temps pour que ça signifie quoi que ce soit.
M—Traduction s’il vous plait.
H—Je ne pouvais pas.
M—C’est elle qui a rompu.
H—C’est fini depuis un bout de temps.
M—Je suis désolée.
H—Moi aussi… désolé de ne pas vous l’avoir dit.
M—Vous aviez peur de passer pour un idiot ?
H—Peut-être, je ne sais pas.Maybe.
M—J’ignore pourquoi on ne peut pas arranger les choses entre nous, Harm. Alors, où cela nous mène-t-il ?
H—Je n’en sais rien, Mac. A la fin je suppose. [et c’est là que j’ai eu une attaque, jusqu’à ce que Mac dise :]
M—Et pourquoi pas au commencement.
Harm sourit, ce célèbre sourire Rabb, et elle sourit en retour.

 

Maintenant mon cœur shipper bat de nouveau.

 

En supposant que tout se passe bien, ils vont prendre un nouveau départ. Je pense honnêtement qu’ils sont repartis pour être amis, et pour le moment c’est suffisant. Le reste arrivera en temps voulu.

 

Les questions sont les bienvenues.
Pat.

 

 

90 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*