Je te vends mon âme

Je te vends mon âme (chanson)

Appartement Harm
20 heures
Harm rentra du boulot et posa son attaché-case sur la table.
Il alluma la radio pour entendre toujours cette même chanson de Kyo qui le poursuivait depuis quelques temps :

Je vois ton nom écrit en grand partout sur les murs
Sais-tu ce que j’endure ?? Je sens tes mains sur mon corps qui brûle, je brûle
Et je rêve d’un courant d’air, d’un espace clos avec vue sur la mer,
D’un silence radio, d’un océan solaire qui nous porte ensemble et qui nous enferme
Je t’ai perdue, depuis, je ne m’aime plus, depuis j’en suis sûr, je peux fermer la blessure.
Je te vends mon âme, fais de moi ce que tu veux, en retour donne-moi la chance d’être mieux
Je te vends mon âme, prends ma vie et mon paysage, en échange, je veux voler ton visage.
Je te cherche ma sœur d’âme, mon identité,
ma vénus fatale, à l’unanimité ce qu’il y a de mal.
Je l’ai mis de coté, je serai sage,
Et je rêve de former un arc en chair et en osmose avec la terre, plus de larmes synthèses,
Seulement du vrai et du cher, seulement du fragile et du nécessaire.
Je t’ai perdue, depuis, je ne m’aime plus, depuis j’en suis sûre, je peux fermer la blessure.
Je te vends mon âme, fais de moi ce que tu veux, en retour donne-moi la chance d’être mieux
Je te vends mon âme, prends ma vie et mon paysage, en échange, je veux voler ton visage.
Cette chanson exprimait exactement ce qu’il ressentait pour Sarah Mackenzie, sa partenaire…
A force d’entendre cette chanson, il avait fini par la connaître par cœur.
Si seulement il pouvait lui dire… Mais il n’osait pas.
Il avait peur de la perdre, c’était sa meilleure amie et il voulait qu’elle le reste toujours. Est-ce que lui dire allait tout détruire ? Que faire ? Lui dire et mettre leur amitié en danger ou se taire et souffrir de l’aimer en silence ?
– « Je vais lui dire, c’est la seule solution pour faire aboutir tous ces rêves et stopper tous ces cauchemars. » conclut-il.
Après avoir mangé, il alla se coucher bien décidé à enfin lui parler.

Quartier général du JAG
Le lendemain matin 8h25

-Bonjour Mac, comment allez-vous ?
-Bonjour, Harm, je vais bien et vous ?
-Très bien merci. Mac, j’aimerais vous inviter à dîner chez moi un de ces soirs, cela vous dit ?
-Quand vous voulez, c’est avec plaisir…
-Lundi prochain ça vous irait ?
-« Ok pas de problème » répondit-elle en souriant .
Bud m’a dit que l’amiral nous attendait dans son bureau.
-« Alors, on y va … » lui fit-il en lui renvoyant son sourire.
Harm emboîta le pas de Mac pour passer la porte du bureau de l’amiral.

-Vous nous avez demandés, Monsieur ? demanda Harm en se mettant au garde-à-vous.
-En effet. Colonel, Capitaine, si vous voulez bien vous asseoir…
-A vos ordres, Amiral.
-J’ai une affaire pour vous, le lieutenant Stevens s’est jetée du haut du pont de l’USS Patrick Henry. Je compte sur vous pour régler cette affaire au plus vite. Vous partez cet après-midi pour Norfolk, L’hélico vous attend à 15 heures.
-A vos ordres, Monsieur.
Ils quittèrent le bureau de l’amiral pour préparer leur départ vers le porte-avions.

USS Patrick Henry
Début de soirée

-Bonjour, vous êtes sûrement les avocats du JAG ?
-Oui, voici le colonel Mackenzie et je suis le capitaine Rabb.
– Je suis le lieutenant Taylor, j’étais la meilleure amie du lieutenant Stevens…
-« Désolée pour votre amie Lieutenant » lui dit Mac compatissante.
-« Merci Madame » répondit-elle les larmes aux yeux. « Je ne comprends toujours pas pourquoi elle s’est jetée du haut de ce pont… »
-Avait-elle une raison pour se suicider ? Soucis amoureux ? Problèmes familiaux… ?
-Non, Capitaine, je ne vois rien du tout.
-Et bien nous allons essayer de tirer cela au clair…
-Madame, Monsieur, je vous conduis à votre cabine, si vous voulez bien me suivre…
A SUIVRE

767 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*