River of grass

Chapitre 26

Mac entre dans la salle d’interrogatoire, elle sourit en regardant le bloc notes qu’elle tient dans la main.

« Jeremy ‘Crash’ Lowman n’est pas seulement amoureux d’Angie Elsworth. Non, ce serait trop simple. Il est aussi son beau-frère … Amiral … quand êtes vous arrivé? » demande Mac quand enfin elle

lève les yeux de ses notes. Ses yeux passent de lui à moi, puis à nouveau à lui. Je suis sûr qu’elle se rend compte de la tension dans la pièce. Tout le monde s’en rendrait compte à ce point.

« Oh, il y a environ une heure. Le capitaine Rabb et moi même discutions de certains des derniers développements de cette affaire, mais nous serions ravis d’apprendre les informations que vous avez,

Colonel. Je suis certain que ce dont nous parlions peut attendre notre retour à Washington, n’est ce pas, capitaine? » demande l’amiral, et Mac bouge nerveusement, sans même savoir de quoi il est

question.

« Oui, monsieur. Je pense que ca peut attendre » dis je en regardant Mac. Ses yeux se ferment une brève seconde et j’espère qu’elle va tenir le coup assez longtemps pour qu’on se sorte de cette

situation.

« Colonel? » dit l’amiral en montrant une chaise vide pour qu’elle y prenne place.

« Merci, monsieur. Angie dit que la mère de Jeremy Lowman a été mariée à Harlan Elsworth pendant cinq ans, de 1988 à 1993. Jeremy n’est pas seulement lié à Angie, mais aussi à son père, mais je ne

sais pas bien qui essaie le plus de protéger les autres. Et je pense que c’est ça le point principal. Angie fait travailler son petit ami avec le groupe d’Andy pour que Jeremy se fasse un peu

d’argent, et ensuite Jeremy protège Angie en faisant nettoyer le camp par son équipe », dit Mac tout en tapotant son bloc notes avec son stylo pendant qu’elle parle. L’amiral regarde son

comportement nerveux et finit par poser rapidement sa main sur celle de Mac pour qu’elle arrête. « Ils sont en train de vérifier plus à fond les antécédents de Jeremy. »

« Qu’est ce que le FBI va faire, ensuite? » demande t’il en regardant par une des fenetres qui donne sur le hall.

« Lowman et sa mère habitent dans une ville qui s’appelle Chokoloskee. Ils sont en train de mettre en place une équipe pour aller le chercher. Ce n’est pas qu’ils pensent qu’il va les mener à

Elsworth, mais c’est la seule piste que nous avons », dit Mac.

L’agent Larson ouvre la porte et passe la tête dans la pièce. « Je sais que vous avez fini la partie qui vous concerne avec la capture de Jacobs, mais j’aimerais que vous restiez en ville un jour ou

deux pour identifier les suspects qu’on pourrait arrêter … si c’est d’accord pour vous, amiral? »

L’amiral reste silencieux pendant un moment, réfléchissant à ce qu’il est en train d’approuver. « J’ai absolument besoin que vous soyez revenus à Washington pour lundi ».

« Oui, monsieur »

« Essayez de ne pas avoir de problèmes. Pas de voyage dans les Everglades, même pas de visite dans une ferme d’alligators. C’est un ordre. »

« Oui, monsieur », répondons nous en choeur.

« Maintenant, je vais aller m’occuper des problèmes juridictionnels à venir que nous pourrions avoir avec ce garçon. Et j’espère que quelqu’un va avoir quelques réponses valables sur la façon dont

il est sorti de cette base avec des armes. Sauf en cas de nouvel enlevement, ou si l’avion que vous prenez tous les deux est détourné sur Cuba, je vous verrai dans mon bureau lundi matin à 8

heures, » dit l’amiral et nous nous levons tous. L’agent Larson lui tient la porte ouverte, il sort et elle revient dans la pièce.

« Comme ça, vous avez tout le week end libre à Miami Beach? Qu’est ce que vous allez faire, les enfants? », dit l’agent Larson en s’appuyant sur le bord de la table.

« Rien du tout, faites moi confiance », dis je en rassemblant mes papiers éparpillés sur la table et en les remettant dans mon porte documents, pendant que Mac me regarde fixement.

A suivre

1343 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*