Pourquoi j’aime JAG

Commençons par le début, j’ai toujours aimé les histoires d’avion, du plus loin que je me souvienne, Les Chevaliers du Ciel – la bande dessinée avec Tanguy et Laverdure – est un de mes grands souvenirs d’enfance, et dans mes films préférés, ceux que je me repasse quand j’ai besoin de me remonter le moral, on trouve Top Gun, Hunt for Red October et Crimson Tide. Quant aux uniformes blancs de la Navy, bien sûr j’ai craqué pour Richard Gere dans Officer and Gentleman …. En plus je suis une grande fan de séries télé sur le monde des avocats, LA Law ( La loi de Los Angeles ), Matlock et Perry Mason …… Et enfin, je suis une fan des Tetes brulées, de Magnum et de Code Quantum, séries produites par Bellisario …

Donc, toutes les conditions étaient réunies pour que le coup de foudre se produise….
Et pourtant …
Je me souviens de la toute première fois où j’ai vu JAG, totalement par hasard, sans savoir du tout de quoi cela parlait, et pour que ça m’ait marqué à ce point, c’est qu’il y a eu déclic. Il s’agissait de l’épisode Boot de la première saison, celui où Meg se fait passer pour une recrue dans le camp d’entrainement des marines à Parris Island. C’est Meg et l’histoire qui m’avaient accrochés, pas Harm à l’époque … problème de timing sans doute … Mais à cette époque, l’horaire de diffusion, le soir vers 17h30 en semaine, ne me convenait pas du tout, et je n’ai donc pas revu cette série avant …. un bout de temps, avant que la saison 2 ne débarque le dimanche à 17h sur France2, un dimanche pluvieux d’automne, alors que je regardais la télévision tout en brodant … Et là, j’ai découvert Bud, Mac, Webb, AJ et ………. Harm, bien sûr … et l’horaire convenait, alors toutes les semaines, j’ai eu rendez vous avec le pilote et le marine, et doucement, je me suis laissée accrocher.
Et quelques années plus tard, je regarde toujours et j’attends avec passion les nouveaux épisodes, alors que j’ai décroché de X files ou d’Urgences.
Bien sûr, je regarde d’abord pour Harm, le héros absolu à mes yeux, beau garçon, tête bien faite, avocat et pilote de chasse, tout ce que j’aime réuni en un seul homme, j’aurais mauvaise grâce à ne pas apprécier.
Mais je suis aussi très fidèle à Bud, qui est pour moi le personnage le plus intéressant de la série, celui qui a le plus évolué, la saison 8 en étant une fois de plus la preuve. Bud mûrit, et s’améliore d’année en année, de l’enseigne pataud et en admiration totale devant son mentor, on est arrivé à un homme solide, bon mari et bon père de famille, et excellent avocat. L’ami que tout le monde souhaiterait avoir.
Et puis, de temps en temps, nous avons le plaisir d’une courte visite de Webb, et tous les épisodes dans lesquels il apparait sont d’un bon niveau, comme si la série se bonifiait avec lui.
Je n’ai pas parlé de Mac? ni d’AJ? Honte à moi, mais même si j’apprécie les personnages et que je pense qu’ils apportent une contribution importante à la série, leur disparition ne me détournerait pas de regarder Jag, ce qui ne serait le cas ni pour Harm, ni pour Bud.
Enfin, comme tous les fans de Jag, il faut bien que je prenne position sur LE sujet de discussion : shipper ou pas shipper, Harm et Mac doivent ils former un couple, et si oui quand. Honnêtement, je ne suis devenue shipper que tard, en fait c’est dans l’épisode Adversaries, pendant la scène au McMurphy’s où Jordan dit à Mac qu’elle aura Harm quand elle le décidera, que je suis devenue shipper. Je suis tombée de mon divan, mais je me suis dit que si les scénaristes voulaient jouer cette carte, j’étais partante. Et que ce voyage est décevant à mes yeux. A chaque petit pas qu’on fait en avant, on en fait trois en arrière, et la façon dont cette histoire traine en longueur commence à me décourager. Et puis, c’est toujours Jordan qui reste pour moi la petite amie la meilleure qu’ait eu Harm, ce qui fait de moi je pense un très mauvais shipper …
En résumé, si j’aime JAG, c’est parce que c’est un mélange de scènes d’action – les avions – et de tribunal, une interaction entre des personnages attachants et une qualité plus que correcte de réalisation et d’interprétation. Et même si certaines séries actuelles me semblent mieux écrites, et parfois mieux jouées, Jag reste constant dans son niveau de qualité, et j’y trouve plus souvent du plaisir que des raisons de le critiquer. Et surtout, surtout, je ne me suis jamais ennuyée en regardant un épisode.
Brigitte

5843 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*